Compagnie Mirelaridaine, Théâtre Culinaire

 

Chaperon rougeMirelaridaine est née avec l'envie de sortir la cuisine de ses champs d'actions habituels et de la confronter à d'autres pratiques artistiques.

Ainsi la compagnie est devenue un endroit d'expérimentations, une auscultation de la comédie humaine : une réflexion autour de la cuisine comme pratique culturelle.

Mirelaridaine crée de la cuisine, cuisine de l'art... La recette devient genre littéraire, les mots mettent l'eau à la bouche, les objets révèlent les sens du geste. Le spectateur est invité à regarder, sentir, écouter, toucher, goûter... Libre d'agir ou pas, il participe de cette recherche artistique et gustative qui lie pratique théâtrale et culinaire.

La compagnie a construit sa démarche esthétique dans une recherche accomplie entre scénographie et jeu, quel est l'espace du « jeu »?

Pour répondre à cette question dans les différentes formes théâtrales proposées, il s'agit de mettre en place une réflexion sur l'espace et le jeu, le spectateurs est toujours conduit dans un espace mental, habité par le comédien ou les comédiens, et objectif qu'il pénètre physiquement en traversant la fiction de plus « près ».  Dans cette forme il peut passé de « regard » à « regardé ».

La compagnie, dans cette réflexion sur le tutoiement des espaces et l'interaction entre l'artiste et le public, donne le plus souvent des spectacles où le rapport aux spectateurs implique d'autres codes et conventions, ceux-ci évoluent selon les opus. Les spectateurs sont plongés dans un univers immersif qui implique à chaque fois un dispositif particulier, propre à chaque spectacle, ce qui est valable pour les créations jeunes publics.

Mirelaridaine animée par sa réflexion de l'esthétique du quotidien et de l'interaction avec le public, s'est penchée sur l'espace public et la perception de chacun sur son environnement, avec le projet La Merveilleuse, entité de spectacle de rue de la compagnie.

Il est apparu une nécessité d'aller au devant du public, de questionner les différents endroits tels qu'une place public, une gare, une ferme, mais aussi un marché... afin d'accroître les expériences esthétiques propices à aiguiser nos sens dans l'espace urbain, périurbain et rural.

La compagnie Mirelaridaine est soutenue par 
la Ville de Rennes, le Conseil Général d'Ille et Vilaine et le Conseil Régional de Bretagne. La compagnie a bénéficié de l'aide à la production de la Drac Bretagne sur le projet "Grand Imaginarium des Vutron-Corby" et certains projets ont reçu le soutien de l'Institut Français.